Une lettre de Maria Camilia

Bogota, 28 décembre 2018

Chers membres de l’association Le Rêve de Putu, 

Je vous écris pour vous souhaiter un joyeux Noël et une nouvelle année prospère. Je vous souhaite le meilleur pour la nouvelle année, et par-dessus tout, une excellente santé pour vous et vos familles.

Je souhaite partager avec vous un peu de ce qu’a été mon année 2018. En Janvier, j’ai voyagé avec mes amis dans une ville qui s’appelle La Vega, à environ une heure de Bogota. Nous avons séjourné dans une maison que la famille de mon petit ami possède là-bas, et nous avons partagé quelques jours en immersion avec avec la nature.

Ensuite, j’ai commencé mon 5eme semestre à l’université, pendant lequel j’ai pu faire la connaissance de nouveaux amis qui m’ont beaucoup aidé. J’ai étudié des nouvelles matières qui m’ont beaucoup plu, comme General and Statistical Management et Financial Accounting. J’ai été très à l’aise avec ces matières et j’ai réussi à toute les valider.

Pendant les vacances de Juin – Juillet, j’ai travaillé dans une boutique d’esthétique appelée Cromantic. C’était un job d’été qui a duré 2 semaines. Ensuite, je suis retourné à La Vega avec mes amis pour me reposer et profiter de mes vacances. 

A la rentrée, j’ai repris mes études avec mon 6eme semestre. J’ai renforcé mes relations avec mes amis. Les matières étudiées ce semestres étaient plus proches de la thématique principale de mon diplôme, par exemple Operational Research, Industrial Process, ainsi que celle que j’ai le plus aimé Statistical Quality Control. Bien entendu, j’ai validé toute ces matières.

A la fin de l’année, en décembre et janvier, j’ai travaillé 2 semaines dans un magasin de lingerie féminine appelé Tania. J’ai passé les fêtes de Noël avec toute ma famille, et comme chaque année, nous nous sommes retrouvés dans ma maison et avons partagé un dîner de fête que nous avons préparé tous ensemble. Pour le nouvel an, nous nous sommes tous retrouvés à la maison autour d’un délicieux diner, et nous avons bien profité les uns des autres à l’occasion du passage à la nouvelle année. 

Maria Camila au premier plan, en compagnie de sa maman et de sa soeur à l’occasion des fêtes de fin d’année

Enfin, je voudrais spécialement remercier Le Rêve de Putu pour son aide, parce que sans vous, rien de tout ce que j’ai fait en 2018 n’aurait été possible. Chaque jour, je remercie Dieu pour cette magnifique opportunité que vous m’avez donné. Je suis très chanceuse de pouvoir compter sur vous, car mon plus grand rêve est de terminer m.es études à l’université, et grâce à vous, je suis en train d’y arriver.

Merci beaucoup pour toutes vos attentions. Je vous envoie plein de bisous.

María Camila Flórez Bernal 

NDLR : retrouvez la lettre originale de Maria Camila en Anglais, avec beaucoup plus de photo ici :

Des nouvelles de Maria Camila à Bogota

Maria Camila nous a envoyé des nouvelles ce week-end. Le 1er semestre de cette année s’est très bien passé. Elle a bien travaillé dans toutes la matières. Elle continue la pratique du basket dans l’équipe de l’université.

IMG_7196

Le second semestre 2017 va bientôt commencer. Notre association a versé les frais directement à l’université. Ce nouveau semestre est très important car il va adresser les matières les plus importantes pour son futur métier.

Elle a profité de ces quelques vacances pour se reposer, se détendre mais aussi pour réviser.

Des nouvelles de Maria Camila

Maria Camila a fait sa rentrée à l’Université le lundi 23 Janvier dernier. Tout s’est bien passé. Elle est très heureuse et nous remercie encore pour notre soutien.

Elle nous a également transmis une vidéo de présentation de son université dans laquelle elle apparait.

Merci pour ces nouvelles Maria, et travaille bien.

Je m’appelle Maria Camila Florez Bernal (MAJ)

10112016-img_1582Mon nom est Maria Camila Florez Bernal, je suis née à Bogota, en Colombie. J’ai 19 ans et actuellement, je suis étudiante en première année à l’University of America de Bogota (Colombie), en Ingénierie Industrielle.

J’ai étudié auparavant à l’école catholique Santa Clara de Bogota qui m’a inculqué des valeurs et des principes. Je pratique le basket depuis 6 ans et j’ai eu l’opportunité de faire partie de plusieurs équipes et clubs. Je fais également partie d’un groupe de jeunes appelé « JEUNET » où nous enseignons aux autres jeunes l’importance de la solidarité, de la coopération et de l’unité. J’ai toujours aimé les études. Depuis son divorce, ma Maman ne reçoit plus aucune aide économique de mon Papa et a donc fait de nombreux efforts pour nous payer des études ainsi qu’à ma grande soeur Laura qui a 20 ans.

J’ai obtenu l’équivalent du baccalauréat en 2014, mais je n’ai pas pu commencer l’université l’année suivante car nous n’en avions pas les moyens. Avec beaucoup d’efforts, ma Maman a réussi a réunir assez d’argent pour financer ma première année d’université, mais la situation est devenue de plus en plus compliquée et nous avons alors pensé que je serais contrainte de stopper mes études, fautes de moyens. Grâce à Dieu, et au travail formidable de l’association « Le Rêve de Putu« , nous avons retrouvé l’espoir et une solution pour que je puisse continuer mon projet pédagogique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cela a été une joie immense d’apprendre que j’avais reçu leur accord pour bénéficier de leur aide : je vais donc pouvoir continuer mes études et c’est inespéré. Cette aide va changer ma vie et celle de ma famille car ma Maman va être soulagée sur le plan économique, et je vais pouvoir aller de l’avant pour aider ma famille et toutes les personnes qui m’ont soutenu.

Merci à tous. Dieu vous bénisse.

Maria Camila Florez Bernal

MAJ du 13/11 – Ajout de l’URL décrivant l’association JEUNET

Nouvelle bénéficiaire en Colombie

Il y a quelques jours, nous vous avons informé du lancement de la version espagnole du site et de l’ouverture de nos actions en Colombie. Nous poursuivons aujourd’hui avec la sélection d’un jeune à qui nous allons accorder notre soutien pour ses études.

imagen1
Maria Camila Florez Bernal

Parmi les dossiers qui ont été présentés par nos contacts locaux en Colombie, le Conseil d’Administration réuni cette semaine a décidé que notre association allait soutenir Maria Camila Florez Bernal, sur proposition de notre responsable des opérations en Colombie : Annette.

Maria Camila a 19 ans et habite Bogota. Le divorce de ses parents a considérablement affecté l’équilibre de la famille. Elle habite à présent chez sa grand mère avec sa maman et sa soeur.

Avec de gros efforts, sa maman a pu lui financer sa 1ere année en Ingénierie industrielle à l’Université of America de Bogota. Mais ce n’est plus possible à présent, et sans notre aide, Maria Camila devrait arrêter ses études et ne pourrait pas faire sa rentrée en seconde année en Février prochain car son père a stoppé toute aide financière à la famille.

Cette situation nous a touché et nous avons décidé de lui faire bénéficier de notre soutien en prenant en charge ses études pour les 4 années restantes, ce qui représente un budget moyen de 2.000 euro par an.

11209650_10152747559766428_2259028444019327591_n
Maria Camila avec sa maman, sa grand mère et sa soeur

Afin de soutenir le debut du financement de ce projet, l’association « Passerelle Eurolatine » dirigée par le mari d’Annette, et qui ne fonctionne plus, sera dissoute et son patrimoine sera reversé à notre association. Nous les en remercions vivement.

Maria Camila a été informée de notre décision cette semaine. Elle vous est immensément reconnaissante. Son témoignage fera l’objet d’un prochain article.

Encore une fois, un grand merci pour votre soutien qui nous permet de financer ces opérations de solidarité éducative. Nous avons encore besoin de vous pour la suite, alors n’hésitez pas à renouveler votre don de l’an dernier, surtout que vous allez pouvoir en déduire 66% de votre impôt, alors profitez en pour l’augmenter d’autant😉.

Pour étaler votre contribution, vous pouvez aussi opter pour un don mensuel plus indolore et tout aussi efficace.

Une grand merci à tous.