Episode 1 – La vie réserve toujours des surprises…

Nous n’avons pas été très présents ces derniers mois sur le site pour différentes raisons, et il est temps à présent de vous compter des nouvelles importantes pour notre association. Je commence aujourd’hui avec l’épisode 1 qui concerne Putu.

Pour beaucoup d’entres vous, Putu a terminé un stage en Thailande en avril 2020 au Novotel de Phuket. Cette expérience a été une chance énorme pour elle. Rendez vous compte, Putu est une jeune femme issue d’une famille modeste dans une société patriarcale. Elle est déjà heureuse de pouvoir faire des études universitaires et d’envisager une belle carrière dans le tourisme. Et là, elle a eu la chance de prendre l’avion pour quitter son île pour la première fois et découvrir un autre pays, travailler dans un hôtel luxueux et côtoyer d’autres personnes de différentes origines ainsi que des touristes du monde entier. C’est exceptionnel. Cette période s’est terminée en avril 2020, juste avant la crise du COVID, et heureusement, elle a eu la chance de pouvoir rentrer chez elle juste à temps avant le lockdown généralisé.

Putu se préparait alors à reprendre le chemin de l’université pour finir son cursus. Et c’est là que le destin nous a réservé une belle surprise. En effet, fin juillet 2020, nous avons appris que Putu était enceinte. Bien entendu ce n’était pas du tout prévu, et il faut bien avouer que cela a été une surprise pour tout le monde, y compris ses parents.

Un bébé surprise

Les premières réactions de sa famille ont été très négatives et totalement conformes aux coutumes locales. Une jeune femme célibataire ne peut pas être enceinte dans la tradition et les coutumes locales. Il a donc fallu organiser en urgence un mariage avec son ami. Je vous publierai prochainement des photos de cette cérémonie haute en couleur à Bali, mais remplie de honte pour sa famille, et son papa en particulier.

Autre conséquence négative, notre partenaire local ANAK Bali qui s’occupait de Putu, a dû l’exclure de son dispositif de soutien. Il est en effet clairement écrit dans les statuts de ANAK que les jeunes doivent se consacrer en priorité à leurs études et ne peuvent avoir de petit ami(e), et encore moins de bébé. Putu savait donc à quoi s’en tenir et ce ne fut pas une surprise.

Bien entendu, la rentrée à l’université n’a pas pu se faire, car Putu a eu alors une bien plus importante priorité : s’occuper de son bébé à venir.

Autre coutume locale à Bali : le lendemain du mariage, la jeune mariée déménage chez la belle famille et s’y installe au coté de la maman de son mari afin de participer aux taches ménagères de la maison.

De notre coté, nous avons dû également analyser les impacts de cette nouvelle qui n’allait pas dans le sens du succès scolaire de Putu, et nous avons décidé de la soutenir et d’être bien présent moralement à ses cotés, en lui disant que nous ne la laisserions pas tomber, Sa priorité est de bien s’occuper de son enfant à venir, et de ne penser qu’à ses besoins actuels et futurs pendant les premiers mois. Nous avons également pris des renseignements du côté de son université et avons appris qu’elle pouvait suspendre ses études pendant un maximum de deux ans, puis les reprendre. Nous avons donc réaffirmé notre soutien à Putu si elle faisait le choix de reprendre ses études.

Aujourd’hui, nous travaillons avec Putu à son retour à l’université tout prochainement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s